Noël Bells

Noël Bells

J’ai entendu les cloches le jour de Noël
Leur vieux, familier chante le jeu,
Et sauvage et doux
La répétition de mots
De la paix sur terre, good-will aux hommes !

Et pensé comment, comme le jour était venu,
Les beffrois de toute la chrétienté
Avait roulé le long
La chanson ininterrompue
De la paix sur terre, good-will aux hommes !

Jusqu’à, sonner, chantant sur son chemin
Le monde a tourné de la nuit au jour,
Une voix, un carillon,
Un chant subliment
De la paix sur terre, good-will aux hommes !

Alors de chaque bouche noire et maudite
Le canon a tonné dans les sud,
Et avec le bruit
Les hymnes de louange se sont noyées
De la paix sur terre, good-will aux hommes !

Et de désespoir j’ai cintré ma tête ;
Le `là n’est aucune paix sur terre,’ I dit ;
Le `pour la haine est fort,
Et raille la chanson
De la paix sur terre, good-will aux hommes !’

Alors a carillonné les cloches plus fort et profondément :
Dieu de `n’est pas mort ; ni doth il dorment !
Le mal échouera,
La droite règnent,
Avec la paix sur terre, good-will aux hommes !’

Henry Wadsworth Longfellow

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s